Le Névrome de Morton

Publié le par Gil Borie

Le névrome de Morton pathologie "casse pied"...
Cette névralgie touchant les pieds, rarement les deux simultanément.  Elle est plus souvent fréquente, pour les femmes. Huit cas sur dix sont féminins.  Sensibilité douloureuse , en position debout ou lors de la marche.
Le nerf qui est en liaison avec les orteils, se met à dysfonctionner, et provoque des douleurs dans la zone des orteils, dans l’axe médian de la voûte plantaire. De nombreuses théories sur l’origine de ce névrome, tentent d’expliquer ce phénomène, sans avoir vraiment d’explications bien réelles.…. Qui  permettraient  de trouver un fil conducteur, pour éviter cette maladie. Ou bien,  trouver des solutions thérapeutiques non mutilantes, ou sans utiliser des molécules chimiques, provocant de nombreux dommages collatéraux.

Il semblerait cependant, que la compression de ce nerf, serait le facteur de déclenchement du Névrome de Morton.
Oui c’est logique !

Le nerf  interdigital plantaire est constitué d’une gaine, même plusieurs selon les caractéristiques de chaque type et utilités de ce nerf. L’enveloppe principale nommée épinèvre peut être compressé et par le fait, cette compression, pourrait gêner le fonctionnement, ou la mobilité du nerf situé à l’intérieur de cette gaine. Dans le cas ou, plusieurs faisceaux nerveux seraient dans cette gaine, l’un ou l’autre, ou un groupe, dans chaque périnèvre, ou  dans l’endonèvre,  et pourraient, eux aussi, être un vecteur de déclenchement, d’une cause à effet type Morton !


Une fois cette compression ou inflammation active, il faudra attendre la suppression de la cause, pour constater la disparition de la douleur de brûlure ou enflure interdigitale, ou de la voûte plantaire.
Autre cause possible : des cicatrices chirurgicales, ayant épaissit les zones interdigitales, rendant plus difficiles  les mouvements des nerfs dans leur gaine?


Cette explication dans un contexte mécanique, pourrait trouver d’autre voies d’explications, dans un domaine plus quantique, en relation avec de vielles mémoires traumatiques ancestrales ( blessures ancestrales).
Je n’affirme pas cela d’une manière absolue, mais mon expérience en ces domaines m’a tellement bluffé, que je ne peux qu’y porter une nécessaire attention, afin de ne pas « rater » quelque chose qui sort de toute façon, des compétences des médecins de troisième dimension.
Nous évoquons là, le coté invisible de notre être multidimensionnel, mais cependant bien actif, entre nos corps subtils, et pour finir dans le corps physique. Le seul lieu où nous pouvons avoir un ressenti, ou des douleurs physiques concrètes.
Le seul bas qui blesse ! C’est que les répercussions multidimensionnelles ne sont pas visibles selon les critères physico-biologiques standards de 3 D.
Douleurs il y a, mais rien de visible concrètement !!!
Alors qui croire ? Le médecin ''3 D'' qui évoque la fabulation de son patient !
Ou l’énergéticien averti de la multidimentionalité ?


 Il ressort de cette analyse que des éléments externes purement physique tels les chaussures étroites, ou à talon, pourraient être incriminés. Mais pas seulement, la déformation des pieds ou orteils, aussi serait une piste à suivre.
Les traitements chimiques à base de cortisone, sont à proscrire car à la longue, ils provoquent la destruction des cartilages articulaires, donc des dommages collatéraux inacceptables, encore plus douloureux !

Pour conclure positivement.
J’ai eu, à plusieurs reprises  à traiter cette maladie de Névrome de Morton, et ce avec succès !

Je ne pourrai pas en dire plus, je laisse agir la magie des soins quantiques et  la reprogrammation dans l’ADN. Le principal étant le résultat. Il faut  simplement accepter notre méconnaissance des sphères de dimensions très subtiles, dans lesquelles nous ne sommes que des visiteurs ponctuels, ou pionniers !


Gil Borie
 Rio seco 
Costa Rica   06 julio de 2020.


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sandy 14/07/2020 15:23

L'inflammation, en général et en particulier sur les nerfs, provient aussi parfois d'un milieu lymphatique et sanguin délétère. Acidification du terrain, présence de micro et macro déchets stagnants et circulants, particules nano-microscopiques de toutes natures, peuvent eux aussi engendrer des inflammations pour le moment en l'état actuel des connaissances totalement inconnues et non mesurables ...
Ne pas en connaître l'origine, ne veut pas dire qu'il n'y a aucune origine ... Par ailleurs, c'est encore moins ce que les médecins ont malheureusement souvent coutume d'appeler des douleurs "fantômes" ...
A noter également, une surpopulation de pathogènes et un déséquilibre du milieu interne, provoque également des symptômes le corps essayant quoi qu'il arrive de rétablir cet équilibre rompu ... La douleur est alors un signal d'alarme nous indiquant qu'il est largement temps de changer des choses dans notre vie !
Portez-vous bien et prenez soins de vous !
Namasté.