suite les chemtrails: les dommages qu’ils causent volontairement !!! 3 éme partie et fin .

Publié le par Gil Borie

fin de l'article sur les chemtrails.

Le cœur rongé par des bactéries
Dans « Chemtrails », article de la revue Undercover (janvier 2003), on lit ceci : « L’épandage chimique a entraîné, chez des animaux, des douleurs pratiquement impossibles à guérir. Des daims et d’autres animaux de la faune sauvage dégénèrent et meurent à force d’ingérer de la pâture imprégnée des substances chimiques. J’ai lu qu’un homme avait été hospitalisé après avoir eu des saignements internes et ces symptômes caractéristiques semblables à ceux de la grippe. Ils lui trouvèrent un trou dans le cœur, et une chose qualifiée de bactérie inconnue dévora son cœur de l’intérieur jusqu’à ce qu’il en décède. Rien n’a pu le sauver. Trois agents pathogènes distincts ont été découverts après l’analyse d’échantillons envoyés à un laboratoire sans mentionner leur origine. Ils avaient été lâchés sur un garage aux Etats-Unis, provenant probablement d’une fuite sur une canule à l’approche d’un aéroport voisin. Une maison voisine avait aussi été éclaboussée. L’occupante de cette maison tomba malade et mourut quelques mois plus tard d’une violente crise cardiaque. Non, cela n’avait rien à voir avec un excès de cholestérol. La responsable était la bactérie qui avait dévoré les parois de son cœur »

Liste de certains agents pathogènes et bactéries découverts dans les analyses :

1) Bibromure d'éthlylène (bibrométhane) :

-Interdit en 1984 par la commission pour la protection de l'Environnement (EPA), le BBE (C2H4Br2) est un additif cancérigène que l'on trouve dans les carburants et un insecticide dont l'odeur ressemble à celle du chloroforme. Il serait semblable à l'iodure d'argent qui fut utilisé pour provoquer la formation de nuages dans le but de modifier les conditions météorologiques. Après absorption, le BBE provoque une dépression du système nerveux central et un œdème pulmonaire, qui est une accumulation de liquide dans les poumons. Les symptômes de l'œdème pulmonaire se traduisent par un manque de souffle, de l'angoisse, une respiration sifflante et des quintes de toux. Ce produit est

extrêmement irritant pour les muqueuses et les voies respiratoires.

2) Pseudomonas aeruginosa :

- Une bactérie robuste, très répandue, que l'on trouve dans la boue (ce qui semble indiquer la possibilité d'une

contamination des échantillons de sol de traces chimiques) mais que des laboratoires comme PathoGenesis obtiennent communément par manipulation génétique dans diverses optiques.

Ce sont les souches naturelles qui ont été découvertes dans l'eau potable et les hôpitaux contaminés. (L'eau potable :propriété nationale bientôt, vous verrez...) Après inhalation par des sujets souffrant d'immunodépression pulmonaire comme les victimes de la mucoviscidose, elle forme des bio films, amas gluants qui constituent des abris virtuels contre les attaques défensives du système immunitaire et des antibiotiques. Elle peut transférer horizontalement, c'est-à-dire d'une espèce à l'autre, des informations génétiques à son hôte par transduction et conjugaison. La conjugaison est lorsqu'une bactérie injecte un matériel génétique connu sous le nom de plasmide, par "établissement

d'une liaison", dans la cellule hôte qui le reçoit et l'inclut à son propre ADN. La transduction est un procédé similaire, mais au lieu d'injecter un plasmide, la bactérie envoie des bactériophages (virus) qui contiennent des fragments d'ADN de la bactérie d'origine et les implantent dans l'ADN de la cellule hôte.

(Et voilà, ça commence à s'éclaircir...).!

3) Pseudomonas fluorescens :

-une autre souche de la famille des Pseudomonas (c'est toujours une bactérie) que l'on trouve le plus souvent dans la terre et sur les plantes. Sur ces dernières, elles produisent des antibiotiques qui les protègent des infections fongiques et bactériennes. Vraisemblablement un contaminant selon l'analyse. (Toujours intéressant mais ce n'est qu'un contaminant).

4) Entérobactéries :

Comprennent le Echérichia coli et la salmonelle qui sont les principaux responsables dans les cas d'empoisonnement alimentaires. (C'est pour vous dire qu'on en parle et en trouve dans la province des cas "isolés" depuis des années, mais ce doit être normal ou naturel, hey?).

Le plus intéressant de la familles des entérobactéries est le genre Klebsiella, dont l'espèce est à l'origine des pneumonies infectieuses.

(Ha! Ha! là ça commence à m'intéresser… Retenez le nom de ce gène qui n'est pas trop gêné..).

5) Serratia marcescens :

- un dangereux pathogène qui peut provoquer des pneumonies. (Comment s'appelle cette grippe que vous avez ? Les médecins n'en savent rien et continuent de vous injecter...(pas moi, les amis) avec "leurs" antibiotiques et pilules bidons par bidons, tuant à petit feu votre propre système immunitaire et tout ce qui est naturel tant qu'à y être et c'est très payant la guerre vous savez ?)

 Ce lien17signale que "l'une des plus grandes expériences constitua à pulvériser du Serratia marcescens au-dessus de San Francisco. '' (Développé en début de ce chapitre).

Cet organisme est surtout joli parce qu'il produit un pigment rose/rouge lorsqu'on le cultive dans un certain milieu, ce qui le rend très facile à identifier. Juste pour voir où leurs poisons sont tombés et qui les a attrapés, pour des buts expérimentaux seulement… Ben voyons ! À un moment donné, 5000 particules par minute furent pulvérisées sur les zones côtières et à l'intérieur des terres. Durant ce laps de temps, 1 homme est décédé (à l'hôpital) et 10 autres ont été victimes d'une infection qui fut qualifiée de "mystère pour la médecine". Bien que les militaires ne pratiquèrent pas de suivi sur ces essais, un des résultats obtenus montra que quasiment tout le monde avait été contaminé par l'organisme pathogène testé. Rétrospectivement, maintenant qu'une partie de ces informations a été rendue accessible, il a été démontré qu'au cours des périodes qui suivirent ces essais, on signala 5 à 10 fois plus de cas d'infections que la normale. « Cet incident » est très bien rapporté et documenté et on continue de faire des expériences sur nous tous les jours. Visitez ce lien du Service de Sécurité des Renseignements Canadiens (Canadian Intelligence Security Service) pour davantage d'informations sur les essais biologiques de 1950 à San Francisco. Pour résumer, les militaires ont déversé du Serratia marcescens sur la population de San Francisco dans le but de tester son efficacité en cas d'attentat à l'arme chimique. Une épidémie de pneumonie s'est ensuivie, causant donc la mort d'un homme. Notez que pour ceux qui suivent toujours le sujet… Cette info a déjà été donnée au début de ce dossier.

6) Streptomyces :

-Les streptomycètes entrent dans la fabrication de la majorité des antibiotiques utilisés en médecine humaine ou vétérinaire et dans l'agriculture, mais également comme agent anti-parasitaire, dans les herbicides et les métabolites pharmacologiquement actifs (ex : immunodépresseurs).
 (En français c'est assez évident non?).

7) Une enzyme de restriction.

Utilisée par les laboratoires de recherche pour découper et combiner l'ADN - une telle enzyme opère une fente dans l'ADN et permet d'y insérer les segments désirés avant de le recombiner. (Nous voici rendu dans l'assemblage génétique maintenant, les compagnies s'amusent à nos dépends...).

8) D'autres bactéries et moisissures toxiques pouvant provoquer aussi bien des maladies cardiaques, des encéphalites et des méningites que des souffrances aiguës des voies respiratoires aériennes et du système gastro-intestinal. On sait que dans les trois jours suivant une pulvérisation particulièrement importante, on observe des épidémies de maladies respiratoires au sein la population exposée. Certains développent des pneumonies, d'autres des rhumes, des symptômes grippaux et une dépression des fonctions immunitaires. (Des cas de méningites et encéphalites ont également augmenté en corrélation avec les émissions de nuages des chemtrails). Notez qu'il n'est

fait mention d'aucun virus dans la liste ci-dessus. C'est parce que les virus sont difficiles à détecter en laboratoire et plus encore à identifier. Toutefois, pour la plupart des maladies qu'ils provoquent, les antibiotiques sont sans effet.

Source : http://conspiration.cc/sujets/chemtrail/chemtrails_1.html

Les langues se délient et une chaîne nationale française ose briser le tabou qui entoure le sujet « chemtrail ».

Ils parlent ENFIN des morgellons en FRANCE ! Un grand bravo à Séverine pour oser en parler face aux caméras !

Et toute ma compassion envers elle... On sait tous comment finissent les victimes de cette terrible maladie...

« Des filaments qui sortent des doigts, des boutons sur le visage, des plaques sur les mains... Nous avons rencontré ces habitants qui se disent victimes de la maladie dite des Morgellons. Leurs maux seraient dus à la traînée blanche des avions dans le ciel. »

La communauté scientifique s'interroge ?

[...] Pour Séverine et Nadine, c'est sûr, leurs maladies de peau viennent de ces traînées blanches que laissent les avions dans le ciel. Elles nous montrent les filaments retrouvés dans le jardin.

Elles souffriraient d'une nouvelle pathologie : la maladie des Morgellons.

Des prélèvements effectués montrent la présence de toxiques mais difficile de définir leur origine. Nous avons interrogé le chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Nord de Marseille.

Lien vidéo :

http://metatv.org/un-media-francais-ose-enfin-parler-des-morgellons-et-des-chemtrails

Le reportage suivant est très choquant par certaines des images sur les manifestations épidermiques, mais c’est ainsi et il faut voir, savoir et intégrer ce que crée cette saleté qui tombe du ciel, après le passage des avions… !!

Vous ne pourrez plus dire « on ne savait pas » …

Voici le lien américain complété de multiples sources européennes :

http://www.dailymotion.com/video/xq34nd_chemtrail-et-morgellons-la-maladie-qui-vient-du-ciel_webcam

V. Observation des épandages et des effets vu du sol.
Le matin très tôt le ballet des avions commence, dans le Quercy (82) où j’ai vécu 4 ans, le ciel, dès le lever du soleil est quadrillé de longues traînées blanches, fines mais qui s’étalent assez vite.

Avant l’arrivée de ces avions ou de l’étalement des traces dans le ciel, celui-ci était parfaitement bleu. Cet état change très vite, par un voile, parfois irisé..( aluminium ) qui masque l’horizon et l’ensemble de l’espace aérien sur plusieurs départements et régions de France. Le soleil n’arrive plus à réchauffer le sol, ce qui occasionne des saisons qui débloquent totalement, des pluies inconsidérées en une région autrefois réputée pour son climat chaud.

En février 2012, arrivée d'une période de froid à – 18 °. Cette vague glaciale a sinistré de multiples familles du sud-ouest et dans d’autres régions de France. Les étés ne sont plus beaux, et chauds. Juin et juillet en 2011, la moyenne des températures ne dépasse pas 10 °/ 12 °. Pour bien faire pousser les plants de tomates il faudrait leur coller des couvertures électriques… Les premières récoltes ? pas avant le 15 août !!

Depuis mars 2012 j’ai changé de région pour monter vivre dans le Perche. Depuis 2013 les épandages sont devenus également très fréquents ici et je retrouve notamment la nuisance liée au voile nuageux masquant le soleil milieu de matinée. Comme je voyage régulièrement partout en France, il est facile de constater la présence systématique des chemtrails sur l’ensemble du territoire. En mai et octobre 2011, un séjour parisien m’a montré le survol de la capitale par des astronefs. Selon mes sources militaires et de la sécurité de l’espace aérien le survol de Paris est formellement

interdit. CQFD…c’était avant !

Expliquez-moi pourquoi sur ces photos le ciel de Paris est voilé et sillonné de lignes blanches ?

Ces lignes ne sont pas des rails de drogue, mais leur nocivité est tout aussi déplorable sinon plus. Sur certaines photos prises, je peux voir aisément les traces de chemtrails et nous constatons aussi nettement les dérives de ces nuages artificiels sur ces clichés. Un matin j’ai effectué une série de photos à 15 / 20 minutes d'intervalle, le phénomène de diffusion est bien marqué.

Ce jour-là, la belle journée qui s’annonçait tourna comme par hasard à une pâle luminosité…

Depuis mars 2012 je vis donc en Eure et Loir, cela fait maintenant 4 ans. J’ai eu le loisir de passer occasionnellement à Paris et les nuages opacifiants sont toujours aussi présents dans le ciel de notre capitale. Mes amis qui y vivent confirment ces constatations encore durant ces derniers mois. Ils trouvent cependant un changement notable car les traînées ne tiennent plus comme avant. Le protocole de destruction activé en serait-il l'origine ?

VI. Conclusions.

Les             Le pont de Valentré à Cahors le 6 janvier 2011.

Voici une image qui prouve quel devrait être l’état de notre ciel sans ces chemtrails. Ce jour-là, un dimanche, aucun avion n’était au travail… Et ça se voit… !

La beauté naturelle de notre terre existe, nous nous devons d’exercer notre force en masse pour faire basculer ce qui nous est imposé, à notre insu, et pour créer un génocide en cette humanité de part des êtres ''inhumains''.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article